Vous êtes ici : > Compagnie de théâtre l'Eygurande > Le Théâtre du Coin des Mondes > Saison 2018/2019 > BANQUE CENTRALE



La Compagnie l'Eygurande étant opératrice culturelle  avec le soutien du département de l’Essonne, est heureuse d'accueillir en résidence au Théâtre du Coin des Mondes

Franck Chevallay et sa compagnie Sol en Scène pour un  temps de travail autour de leur prochaine création : Effets de Réel.

­­­­­­­________________


A l'occasion de cette résidence, la Compagnie Sol en Scène vous propose de découvrir son spectacle "fétiche", joué plus de 90 fois partout en France depuis sa création :

BANQUE CENTRALE


ou La stupéfiante épopée d’une innocente petite pièce d’or


Vendredi 12 avril à 19h30

 


Tout public à partir de 15 ans

Entrée libre - Durée : 1h15

_________________


Un texte écrit et joué par Franck Chevallay
Mis en jeu par Alexandre Zloto
Lumières Virginie Watrinet

_________________

« J’AVAIS PRÊTÉ DE L’ARGENT QUI N’EXISTAIT PAS, POUR ACHETER DES MAISONS QUI NE VALAIENT PLUS RIEN, À DES GENS INCAPABLES DE REMBOURSER ! » Une banque

Dans un hôpital psychiatrique, un fou qui se prend pour « l?Etat » explique à son médecin pourquoi il décide désormais de devenir « Banque centrale ». Il raconte comment, avec les autres pensionnaires (« Banque privée », « Education », « Culture », « Industrie »...), ils ont créé une micro société à l?intérieur de l?établissement, fondée sur les mêmes rouages économiques que la nôtre. Et l?on comprend vite son désarroi, dans cette jungle inquiétante où rien n?assure sa survie...
L?échange initial de sucres entre les patients, qui leur permettait de simplifier leur « troc » quotidien, bien inoffensif, laisse peu à peu place à un échange d'or contre des billets, puis à un échange de billets contre d'autres billets, qui finissent par ne représenter qu'eux-mêmes.
Et nous assistons là, médusés, à toute l?histoire de la création monétaire. Dans ce conte fait de multiples récits, nous croisons l?histoire d?une petite pièce d?or fantôme, qui nous révèle son terrible secret.
Et s?il est vraiment « l?Etat », ce fou a de quoi être franchement perturbé...

 

_________________

Seul en scène le comédien incarne tour à tour toutes les pièces d'une machine financière qui ne cesse de s'adapter aux nouvelles configurations d'un marché mutant. Pièces du passé, pièces du présent, pièces du futur, et pièces fantômes s'expriment et se meuvent chacune à leur façon. Le comédien est aussi protéiforme que l'objet qu'il nous décrit : une monnaie qui ne cesse de changer de visage, dès lors qu'elle est centrale, publique, privée, européenne, « subprimisée ».
Magie du théâtre : en cinquante minutes, on a le bonheur de traverser une histoire qu'on a toujours crue absolument opaque. On ressort franchement joyeux de Banque centrale, joyeux d'y voir vraiment plus clair.
D’où vient l’argent que nous prêtent les banques ? Qui fabrique les billets de banques ? A quoi sert une banque centrale ? Qu’est-ce qu’une subprime ? Comment raconter certains rouages du système économique actuel et certaines de ses origines, sans leçon de morale ? Nous aimerions que ce spectacle ne soit ni classé anticapitaliste, ni alter mondialiste mais qu’il soit juste pris comme une histoire de fous en miroir de la nôtre et donner l’envie d’aller chercher, après ce spectacle, plus d’informations sur le système bancaire et la création monétaire. 

_________________


La presse en parle :
Banque centrale fait un sort à l'histoire de fous qu'est la finance. Bravos. L'Humanité
Astucieuse. D'une intelligence circonstancielle et irréprochable. Une pièce éducative, formatrice. Charlie Hebdo.
Franck Chevallay vaut son pesant d'or. C'est un vrai coup de coeur ! A voir jusqu'à inflation. Le taux d'intérêts est à 100%. Médiapart

_________________


La représentation sera suivie d'un repas partagé organisé en partenariat avec l'Association des Amis de l'Eygurande.
_________________

Attention : le Théâtre du Coin des Mondes n'a que 50 places ! Même si l'entrée est libre, il est impératif de réserver en envoyant un mail à l'adresse suivante : reservation@eygurande.net

 

En raison de la configuration de la salle, il n'est plus possible d'entrer une fois le spectacle commencé.